Le Constat de SMS et de messages vocaux laissés sur un téléphone portable

Parmi les questions qui reviennent fréquemment dans les demandes de constat, figurent celles relatives aux messages écrits et oraux laissés sur téléphone portable (SMS ou TEXTOS) et aux conversations enregistrées.

Différenciation jurisprudentielle entre conversations vocales et conversations écrites

Pour ce qui est des conversations enregistrées, il est fréquent qu’un client se présente afin que l’Huissier de Justice dresse un procès Verbal de constat d’une conversation téléphonique qu’il a eu avec son téléphone portable et qu’il a pu enregistrer sur son mobile à l’insu de son interlocuteur. Il est impossible pour le praticien d’effectuer un tel constat puisqu’il s’agit d’un procédé déloyal la preuve étant rapportée à l‘insu de l’auteur de la conversation, comme le rappelle la Chambre Sociale de la Cour de Cassation dans son arrêt du 23 mai 2007 (pourvoi n°06-43209) : « si l’enregistrement d’une conversation téléphonique privée, effectué à l’insu de l’auteur des propos invoqués, est un procédé déloyal rendant irrecevable en justice la preuve ainsi obtenue, il n’en est pas de même de l’utilisation par le destinataire des messages écrits téléphoniquement adressés, dits S.M.S., dont l’auteur ne peut ignorer qu’ils sont enregistrés par l’appareil récepteur ».

Cet arrêt nous confirme néanmoins qu’il est tout à fait possible d’effectuer un constat relatif à un SMS transmis sur un téléphone portable, puisque l’auteur du SMS a d’une part la connaissance de l’enregistrement de ce message sur le téléphone du destinataire de l’envoi, et d’autre part la conscience que ce message était librement accessible à la personne qui requiert le constat.

Assimilation des messages vocaux sur messagerie aux SMS

On pourrait en déduire que les messages vocaux laissés sur messagerie peuvent pour les mêmes raisons et dans les même conditions faire l’objet d’un constat, puisque le correspondant ne peut ignorer que le message est enregistré sur l’appareil récepteur. La difficulté qui se présente à l’Huissier constatant sera souvent liée à l’audibilité de ce message et des propos qu’il contient, l’huissier ne pouvant faire aucune interprétation.

Pour conclure, lorsque l’huissier constatant procédera à la retranscription de ces messages, il devra s’assurer de la réalité de la propriété de la ligne téléphonique et que la carte à puce est bien celle du téléphone du requérant.

N’hesitez pas à consulter un huissier de justice de notre compagnie pour de plus amples renseignements.

QD

zp8497586rq
2019-02-15T15:13:31+00:00